lundi 4 mai 2015

Soupe miso aux nouilles soba et tamagoyaki

Si vous recherchez une idée originale pour une repas rapide et sain, je vous recommande vivement la soupe miso. L'essentiel étant d'avoir les quelques ingrédients de base : le miso (vous pouvez le conserver jusqu'à un an dans votre réfrigérateur alors n'hésitez pas à en acheter), de la sauce soja (shoyu ou tamari) et du tofu (ferme ou soyeux). 
Normalement il faut préparer un dashi (bouillon de base japonais) composé d'eau, de kombu et de bonite fumée et séchée. Le dashi premier est plus léger que le dashi second. On le trouve aussi en instantané. Ici, pas de dashi tout prêt et ayant des difficultés à trouver du kombu et de la bonite en magasin bio, j'ai préféré laisser tomber.
Le tamagoyaki est plus connu sous le nom d'omelette feuilletée japonaise. Elle est très facile à réaliser une fois le coup de main pris pour "rouler" l'omelette au fur et à mesure de la cuisson. Pour voir une petite vidéo cliquez : ici.
Le miso est une pâte de soja fermentée. Il en existe plusieurs types : plus il est foncé plus il est dense et salé, miso au riz, miso à l'orge, d'une marque à l'autre, la texture et le goût diffèrent. Personnellement, mon préféré est le miso de riz non pasteurisé de la marque Celnat.


Ingrédients pour 4 personnes : 

Pour la soupe miso : 
1.5 litre d'eau
2 jeunes poireaux
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
1 cuillère à soupe de tamari (sauce de soja)
400g de tofu soyeux 
4 cuillères à soupe de miso
Une pointe de purée de piment
200g de nouilles soba 
Pour le tamagoyaki :
8 œufs
4 cuillères à soupe de bouillon
2 cuillères à café de sucre blond de canne
2 cuillères à café de shoyu (sauce soja)
Huile de sésame grillée pour la cuisson

Dans un premier temps, faire chauffer de l'eau salée dans une petite marmite. Dès que l'eau bout, ajouter les nouilles et cuire 5 minutes (plus ou moins selon les indications du paquet). Une fois cuites, les égoutter et les rincer à l'eau froide Réserver. 
Émincer finement les poireaux. Les laver. Verser l'eau dans une grande casserole. Ajouter les poireaux, la purée de piment, le gingembre et la sauce soja. Faire cuire à feu vif jusqu'à ce que les poireaux soient cuits. Ajouter le tofu et laisser cuire à feu très doux. 
Battre les œufs en omelette, ajouter un peu de bouillon de la soupe miso, le sucre, la sauce soja et faire chauffer une poêle. Verser un filet d'huile de sésame, une partie des œufs de manière à napper le fond de la poêle (les couches doivent être assez fines). Quand l'omelette est presque cuite, la rouler sur elle-même en laissant le rouleau sur le bord de la poêle. Verser à nouveau un peu d’œufs en soulevant le rouleau afin que le mélange passe dessous. Rabattre de nouveau le rouleau sur lui-même et recommencer l'opération, en huilant si nécessaire, jusqu'à épuisement du mélange.
Délayer le miso dans un peu de bouillon et mélanger au reste de la soupe, remettre les nouilles à chauffer dans le bouillon pendant 1 minute. Répartir le tout dans 4 assiettes creuses. Découper l'omelette feuilletée en tranches et les répartir dans les assiettes. Déguster aussitôt. 


N.B. : Vous pouvez remplacer le tofu soyeux par du tofu ferme (je vous recommande la marque Soy). A la place (ou en plus) des poireaux vous pouvez utilisez des oignons nouveaux ou du chou chinois, ajouter des shitakés ou même des champignons de Paris. L'huile de sésame peut être remplacée par de l'huile végétale. Dosez la purée de piment à votre convenance. Et enfin, vous pouvez utiliser des nouilles de blé ou de riz à la place des nouilles soba.